le chapiouasulie racconte les contes de la galaxie d'orio

Bienvenue sur mon blog

 

le jour d’après 6 avril, 2013

Classé dans : Non classé — galaxie d'orio @ 20:23

le jour d'après 3-lever-de-lune-300x225

 

Voici l’expérience, qu’un homme a faite dans sa vie : la profonde évidence, qui, quand les pensées matérielles et les tracas de tous les jours s’estompaient, prenait place et s’imposait à lui.

J’ai appris dans mon expérience religieuse, que, ce que j’obtiens, est le fruit d’un long effort, et que le bénéfice, la grâce qui en ressort et que j’obtiens passent rapidement et me ramènent à mon labeur quotidien : qu’est ce que je désire, quel est mon but, voici le long travail à fournir pour accéder à la courte récompense.

L’évidence qui le hantait, c’était cela : la vie c’est l’inverse.

Après la mort, tout ce que j’ai toujours désiré devient accessible, mais sans la notion du temps qui passe.

Vivre des centaines d’années dans le plus doux des amours et la plus parfaite fidélité, avec la femme qui, de notre imaginaire et notre vie passée nous avait le plus marqués.

Plonger dans le stupre et les péchés, avoir la vie du plus grand des guerriers, explorer l’univers durant des temps et des expériences infinies, tout ce que notre âme délivrée des enclaves terrestres, peut concevoir et supporter.

Ainsi, l’existence terrestre, serait le lieu de réflexions pour  en vivre ensuite, tout ce que nous avons imaginé.

Ensuite, comme le sillon d’un disque vinyle, quand notre âme, à la force décuplée par l’abstinence terrestre, croule sous le poids de son importance, nous écrivons, soi même, et avec dieu, le parcours de souffrance: elle permet de donner de l’espérance et de l’espoir, donc de la vie, de l’action, que nous allons éprouver, pour une durée de 90 ans pour les hommes et 100 ans pour les femmes, vie terrestre et paradis.

Le parcours programmé, la femme avec qui nous avons été le plus fidèle pour l’homme et inversement pour la femme, ont un moment de recueillement..

Leur corps astraux se positionnent au niveau des nuages les plus hauts et ils s’élancent dans le vide..

dans un déchirement moral et physique, ils reviennent sur terre par la naissance..

dans leur vie, les traces de ce luxe de l’âme, seront éprouvées par des impressions de déjà vu, des attirance inexpliquées, un sentiment de doléance ou de créance.

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

lapage |
Agni tiêh (bonne entente) |
mariatokyo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | idées en liberté
| Une Histoire, Mon histoire:...
| mehri blog